TÉLÉCHARGER P GALIL.MDL

TÉLÉCHARGER P dicloroacetato.info GRATUITEMENT - Meubles Girardeau mis en ligne le Mercredi 01 Janvier Alinéa mis en ligne le Mercredi 25 Janvier Géant Du​. Les avantages que j'y ai trouvés: Pas de modules complémentaires La notion de module n'existe pas. TÉLÉCHARGER P dicloroacetato.info Afficher les discussions de à sur The Championships, Wimbledon Wimbledon 1. TÉLÉCHARGER P dicloroacetato.info GRATUITEMENT. btid sports.

Nom: p galil.mdl
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:55.58 MB

P GALIL.MDL TÉLÉCHARGER

Bourgassr G. Encourager l veil artistique et culturel Jonvill F. Moussaoui M. Ac Saint Avold 1h50'17''; Bossu N.

TÉLÉCHARGER REFLEXION MOSTAGANEM - Le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, a nommé les membres de la. TÉLÉCHARGER AL IMBRATORIA - Unknown 5 avril à Unknown 18 juillet à À Lépante, envoyé par le roi Philippe II, une flotte coalisée États. Communs“. • p un index de noms suivi par un court index des notions permet de Galilée, , p). MDL - Metro Group Distribution Logistics.

Marchal C. Triathlon Lanuvvill Dvant Nancy 1h39'37''; Zazackowski R. Dlolm M. Absalon B. Goncalvs G. Morau D. Filiol T. Thaon Triathlon 1h40'01''; Hrmnt J. Caroull S. Frry A. Mongin C.

GALIL.MDL TÉLÉCHARGER P

Acm 1h40'12''; Rosard S. Ac Nufchatau 1h40'12''; Giraud J. Tam La Mmbroll 1h40'13''; Clinckmailli P. Stgr A. Dacunha E. Maurand A. Marcaillou J. Vitrimont Passion 1h40'43''; Hall S. Niradka P. Mrcuri T. Mrcuri M. Marchal P. Hamiti K. Simrmann B. Husson J. Roussl W. Aubrt A. Mtz A. Tam Loulou Trail 1h41'49''; Collt A.

GALIL.MDL TÉLÉCHARGER P

Tschofn R. Bauvois O. Simonin T. Dubois A. Can Saint Max 1h42'04''; Karakus Y. Vandrprr L. Caurla S. Arlandis D. Michl D. Roussl J. Pigach A. Ofp 1h42'22''; Vitoux R. Fièvr C. Hmont J. Tsl Tomblain 1h42'32''; Mgrous M. Runaddict 1h42'36''; Kalkandln E. Chipot M. Kinrkncht A. Ofp 1h42'47''; Vos G.

Boulangr G. Madinina 1h42'49''; Tanguir A. Impakt Ludrs 1h42'51''; Prrot N. Coururs Ds Rmparts Chatl Nomaxy 1h42'57''; Valanc B. Llarg R. Schorr B. Rollingr X. Boyr T. Um Sports 1h43'''; Lnl G. Foissy A.

5 sites pour écouter des livres audio gratuits

Running Club Chatnois 1h43'14''; Trills J. Larchr T. Running Club Châtnois 1h43'27''; Michl A. Hollbqu N. Grardin J. Grand Nancy 1h43'35''; Battiston S. Diulin A. Colnt A. Richard A. Grand Nancy 1h43'39''; Nirrngartn Y. Biron P. Bourdonnay L. Munir J.

Avc 1h43'58''; Hrman C. Dbras F. Kp Cool Nancy 1h44'02''; Parisot C. Lagrang R. Bourbia S. Kp Cool Nancy 1h44'09''; Ravat F. Magassa H. Acgv 1h44'13''; Bffy M. Mtz Triathlon 1h44'15''; Bouchlt E. Nitch N. Voirin C. Toul Aviron 1h44'18''; Ory J.

P GALIL.MDL TÉLÉCHARGER

Triathlon Club Mussipontain 1h44'21''; Tischlr M. Gorgs A. Langlad B. Cavin A. Lamourux M. Triathlon Toul Tam 1h44'34''; Collt Fntrir B. Ashkar S. Kp Cool Essy 1h45'01''; Rogr T. Gousst A. Lambing X. Guy G. Brignon B. Run Décat Smécourt 1h45'18''; Fichr J. Brossard J. Fach T.

Maringr D. Graoully Athltic Club 1h45'31''; Srafini F. Chaumousy 1h45'34''; Durand Y. Garconnt N. Gbhard P.

Ruvra L. Enduranc Shop 1h45'44''; Guichard - Lroy S. Dallmagn J. Nam 1h45'54''; Arnould F. Slton J. Coupz M. Colin J. Magisson Y. Nancy Trail Pulsations 1h46'21''; Rambau D. Gy 1h46'22''; Talansir J. Gauvin J. Bassot J. Fuiltain S. Bisslr V. Impakt Ludrs 1h46'32''; Villroy D Galhau L.

Vill D Nancy 1h46'32''; Airoldi D. Kuntz E. Ros S. Jadin M. Evllir Y. Es Hagondang 1h46'51''; Domptail B. Ascapim 1h46'52''; Baudot R. Esh Hagondang 1h46'52''; Corazzini B.

Géry G. Triathlon Toul Tam 1h46'53''; Pirs Ngrao M. Lambrt B. Robin B. Kp Cool Nancy 1h47'13''; Roung R. El Ghannam Y. Est Triathlon Tam 1h47'18''; Giln F. Galil C. Mdina C. Grand Nancy 1h47'31''; Garrigus C. Gorg M. Mahoudau A.

Bllion C. Armnia J. Ljun P. Sans Objt 1h47'49''; Brton J. Bourlon P. Can Saint-Max 1h47'52''; Qunhn C. Rouhir S. Martin P. Ensan 1h48'04''; Boudin T. Ramparany C.

Lfbvr O. Janmair E. Gly L. Tcm 1h48'27''; Thirit T. Varangévill 1h48'37''; Mairl G. Hftr J. Jardiné B. Bidingr S. Us Toul 1h48'51''; Grapin R.

Bottir R. Dlgado J. Violin F. Hubrt J. Damlvirs 1h49'''; Priur F. Longuvill A. Poissnot S. Tamayo A. Chaarani S. Eggr 1h49'29''; Bnnani F. Lblond N. Frayon J. Ramillon A. Fournt H. Sun D. Hnry M. Myr M. Dmarch T. Gant P. Gaytt M. Kimbrly Clark 1h50'06''; Moyson M. Hallr A. Jac St Nicolas 1h50'12''; Amiard N. Wuithir A. Vahabi H. Ac Saint Avold 1h50'17''; Wolff R.

Lhuillir B. Mont F. Carpintiro C. Niang A. Buciarlli B. Nsl 1h50'55''; Amimi M. Nancy 1h51'01''; Colzato A.

Schwartz T. Matvichv A. Untrinr E. Lambrt A. Win F.

Etablissements de Paris - Query results

Schwitzr N. Pasi H. Bllot T. Brisson F. Gurci P. Thpault A. Sauffroy N. Duhaml S. Yildirim M. Srby T. Fontain Y. Martin G. Curina A. Ozgur K. Mullr E. Nartto D. Lmair M. Bndic G. Sanchis J. Blandinau B. Ls3chali 1h53'04''; Richard N. Diloisy T. Lunau J. Châtau A. Rptti B. Durand I. Ctrl 1h53'33''; Kim A.

Malguid J. Favé-Caill M. Pugnt N. Chrrir C. Bury Q. Spiq 1h53'48''; Frry L. Fabing A. Antunz J. Argoullon L. Lafaur B. Vincnt-Viry T. Impakt Ludrs 1h54'05''; Boissz S. Blais M. Pas D Club 1h54'11''; Guipon A. Vosgin M. Brandt P. Oudin M. Kp Cool Nancy 1h54'49''; Buissonnièr M. Malgras R. Langrand S.

Lchhb MS. Marchal M. Maitrhnry A. Roussanaly J. Vganausaurd 1h55'21''; Pirrot N. Pichard F. Trityc 1h55'29''; Armand J. Claudpirr R. Jhan J. Gincr V. Vtt Fun Club 1h55'47''; Guiganti P. Grandbarb N. Tam Raid Hot 1h55'50''; Poiriux B. Nicoll A. Consoli F. Ulmr G. Da Silva Lops J. Anquz P. Godot J. Bouthir L. Olry T. Chopin M. Spiq 1h56'39''; Sllnt P. Diot L. Sckingr M. Pomarat S.

Trgorss Y. Minguss A. Michl B. Patl R. Virling V. Brthlir C. Dbross J. Mullr F. Lndormy E. Mléndz Quro C. Saulxurs-LèsNancy 1h58'02''; Da Silva G.

GALIL.MDL TÉLÉCHARGER P

Auclair D. Bllout R. Trmaud J. Mp Trail 54 1h59'05''; Diallo E. Andriux N. Frrari C. Maas A. Brswilr X. Fcsmo 1h59'25''; Tombr D. B Activ 1h59'34''; Gand J. Lfranc P. Rodrigus V. Icl 1h59'47''; Lamblin G. Drappir C. Vin N. TTE04 - V0 5 1h59'57''; Vonnr J. Haouy H. Jacqus S. Vouaux F. Mazoyr F. Olry S. Dbossu M.

Mouda K. Blin Y. Chapll M. Rainon A. Barthl J. Dav J. Lclair Y. Mougoll J. Poix A. Pirio M. Kp Cool Nancy 2h01'14''; Masson A. Rongvaux H. Ercolano V. Milot A. Dgrang P. Nol C. Dosdat M. Lhmbr G. Dfranoux J. Edlingr G. Phonix 57 - Just Courir 2h03'39''; Laurrin C. Brthlmy N. Pignanlli D. Gur A. Baran L. Poirl A. Cuny P. Collin T. Lahall P. Jakubowski Y. Aco Blnod 2h06'30''; Hrrmann C. Kongs A. Lamourtt M. Aïoun B. Bolzan J. Boulngr J. Didirjan R. Jacqus A. Carp B. Lux S. Bodin R.

Rignir L. Rsta S. Ponroy S. Camilltti R. Froissant G. Fndlr A. Ls Nazs 2h09'20''; Olivir R. Lclrc G. Disurs A. Richard M. Simon R. Paillard J. Guibon G. Pouilly J. Rmy S. Vaudour J. Rupa F. Varnir R. Lacroix M. Anncy 2h13'09''; Brunsaux A. Fagnant L.

Gogut J. Birckl A.

De La Pairie

Giroud G. Prud Homm X. Sourd A. Balyout T. Sobis D. Play J. Bossu N. Findling S. Hudlot V. Clmnt A. Gibaja J. Bravtti C. Couqubrg M. Drout N. Bihlr J. Bihlr F. Lmonnir V.

GALIL.MDL TÉLÉCHARGER P

Plançon G. Marchal L. Dubruil T. Dvaussuznt D. Barblin F. Triathlon Nancy Lorrain 2h34'48''; Bourgois C. Ait Bammou M. Cos Villrs 1h13'37''; 2. Bnrazzak L. Nancy Athlétism Métropol 1h13'40''; 3. Toupanc P. Cos Villrs 1h17'53''; 4. Khouri S. Nancy Athlétism Métropol 1h18'11''; 5. Said M. Nantrr 1h18'30''; 6. Maucotl P. Barin C. Nancy Athlétism Métropol 1h19'02''; 8. Martin D.

Cos Villrs 1h19'22''; 9. Pirnot S. Ca D Champignulls 1h21'27'';. Fahm M. Alvs E. Gac Commrcy 1h21'53''; Valltt H. Florntin B. Us Toul Athlétism 1h22'04''; Hassoux J.

Us Toul 1h22'26''; Marié R. D'rrico M. Cambron X. Moustaid I. Lacour R. Les preuves, appel es courses, au nombre de 3 par an et par niveau, du CP à la 6 me, auront vocation à permettre aux l ves de s approprier un lexique contextualis, de b n icier de dict es dites n goci es, le tout pr paratoire à la r daction d un crit long.

Nous aurons ainsi l orthographe, la grammaire et le vocabulaire enseign s et travaill s au service de l criture et de la lecture. Le Plan Lecture pr sent en octobre par le ministre de l ducation nationale trouvera son prolongement cette ann e dans des partenariats renforc s avec biblioth ques et m diath ques du territoire.

Une attention sera port e à la collaboration des classes avec des auteurs. Aujourd hui, je lis! Cette action propos e au sein de diff rents tablissements des 1 er et 2 nd degr s permet aux l ves de tout âge de b n icier d un temps de lecture libre, quotidien. Construire une culture litt raire de l cole au coll ge La litt rature est une part essentielle de l'enseignement du fran ais : elle d veloppe l'imagination, enrichit la connaissance du monde et participe de la construction de soi.

Elle est donn e à lire ou à entendre et nourrit les activit s d' criture. Au cycle 3, les textes litt raires font l'objet d'une approche plus approfondie qu'au cycle 2. Ils visent à d velopper des comp tences d'interpr tation et à construire une premi re culture litt raire. Des listes de r f rence existent galement pour le cycle 2 et l' cole maternelle. Cette lettre permettra à chaque formateur de disposer de ressources num riques, ain de proposer des formations aux enseignants au cours de l ann e Le groupe d partemental met à disposition un diaporama reprenant les pr conisations des circulaires minist rielles du 26 avril dernier.

Ensemble pour un pays de lecteur Enseignement de la grammaire et du vocabulaire : un enjeu majeur pour la maîtrise de la langue fran aise 17 Assurer la maitrise des savoirs fondamentaux De nouvelles orientations à la rentr e pour les activit s p dagogiques compl mentaires APC : Susciter ou d velopper le goût de lire, de mieux connaitre les livres, engager les l ves dans des lectures de textes longs, des changes sur leurs lectures, encourager la lecture à voix haute sont un enjeu majeur.

L tude PIRLS Progress in international Reading Literacy Study , dont les derniers r sultats ont t pr sent s en d cembre , a une nouvelle fois soulign la baisse pr occupante des r sultats des l ves en fran ais dans le domaine de la lecture. Les APC propos es aux l ves de l cole maternelle et de l cole l mentaire, en sus des vingt-quatre heures hebdomadaires d enseignement, seront pleinement investies pour soutenir les apprentissages fondamentaux, notamment des l ves les plus fragiles.

En avril dernier le groupe d partemental Maitrise de la langue MDL a organis un s minaire à destination des formateurs du d partement des Yvelines. Il s est agi d outiller les formateurs que sont les inspecteurs, les conseillers p dagogiques et les PEMF pour concevoir et conduire les formations à venir concernant les priorit s d inies par le ministre de l ducation nationale. Associ à des formateurs acad miques et d partementaux, il s est r solument empar de ce plan pour initier des projets nouveaux et conduire les formations n cessaires.

Un stage d partemental accompagne chaque ann e une vingtaine d enseignants volontaires des Yvelines, qui exp rimentent les outils et d marches propos s. Les ressources mises à disposition visent à organiser les savoirs math matiques pour faire progresser signiicativement les l ves dans l acquisition du nombre et la r solution de probl mes. La recherche associe plusieurs quipes issues de diverses acad mies et universit s, Lille, Nancy, Rennes, Aix-Marseille, Nice. Site de l exp rimentation Dans le cadre du plan ambitieux initi par le minist re de l Education nationale, une Journ e d partementale de formation relative à l enseignement des math matiques au Cycle 3 s est tenue en d cembre , visant à faire voluer les pratiques des enseignants.

Plus largement, il contribue à l analyse des valuations nationales de d but de CP, CE1 et 6 me, en math matiques. Les nigmes et les solutions, mises en ligne de jour en jour, permettaient aux enseignants d animer un rendez-vous quotidien fort appr ci.

Cette premi re dition a t d velopp e dans classes. Au cours de 3 preuves d une heure, r parties sur l ann e in novembre, mars et d but juin , les l ves doivent, sans l aide de leur enseignant, r soudre jusqu à 10 situations math matiques et renvoyer une r ponse commune par voie num rique. La session a rassembl plus de participants. Tous les enseignants concern s sont accompagn s par des quipes de formateurs, ain de mettre en place une p dagogie adapt e. Ils b n icient d une aide appropri e à leurs besoins, au sein du coll ge, lors d un temps d di, en dehors du temps de classe.

Les parents sont associ s à ce dispositif, qui contribue à les rapprocher de l cole. Il est mis en place dans tous les coll ges depuis l automne En moyenne, deux heures hebdomadaires sont propos es aux l ves, par groupe de Un coordonnateur par tablissement a t choisi et form pour harmoniser les actions et la r lexion sur le travail personnel de l l ve.

Pour l ann e , un l ve sur deux devrait en b n icier.

Sept tablissements ont fait appel à des associations pour enrichir le dispositif en , vingt-et-un ont tabli un partenariat pour Le service civique en soutien dans la mise en place de nombreux projets Le Service Civique au sein du Minist re de l'éducation nationale s'adresse à tous les jeunes de 18 à 25 ans.

Il s'agit d'un engagement volontaire d'une dur e de 6 à 10 mois, avec des missions effectu es prioritairement en coles, coll ges et lyc es, en ducation prioritaire ainsi qu'en internat. Par les valeurs qu il v hicule, ce service civique constitue un v ritable atout pour le parcours de vie des jeunes, en favorisant leur engagement citoyen et leur insertion sociale et professionnelle. Ce dispositif est l occasion pour ces jeunes d int grer l organisation et le fonctionnement d une cole, de d couvrir le m tier d enseignant ou d ATSEM.

Ils sont accompagn s tout au long de leur mission par un tuteur d sign par l cole ou l tablissement d'accueil et b n icient d une formation civique et citoyenne ainsi que d une formation aux premiers secours de niveau 1, assur e par la ligue de l enseignement et la DSDEN des Yvelines. A la rentr e, le d partement compte 20 tablissements inscrits dans ce dispositif. Ce dispositif a t largi en aux l ves de CE1. Ces stages de r ussite sont d sormais destin s aux l ves de CM1 et CM2 qui rencontrent des diicult s en fran ais ou en math matiques, ainsi qu aux l ves de 3 me entrants ou sortants.

D une dur e de 15 heures, ils se d roulent sur deux ou trois p riodes : une semaine durant les vacances de printemps, la premi re semaine de juillet et la derni re du mois d août, à raison de 3 heures quotidiennes.

Ils sont assur s par des enseignants volontaires, par groupes de 5 ou 6 l ves et ont lieu dans des r seaux d cole ou dans des coll ges. Elles r pondent à trois objectifs : Donner des rep res aux enseignants pour aider eicacement les l ves à progresser Permettre aux inspecteurs de l ducation nationale de fonder le renforcement de leur pilotage p dagogique sur une analyse instrument e Ajuster la formation des enseignants et des formateurs pour r pondre aux besoins de chaque l ve Les valuations CP se d roulent en d but et en milieu d ann e scolaire.

Dans la seconde quinzaine de septembre , elles permettent d identiier les besoins des l ves et de compl ter le bilan des acquis de in de grande section. L accent est mis sur la connaissance des lettres, la manipulation des syllabes et des phon mes et sur la compr hension de la langue orale. En math matiques, les l ves sont valu s sur l tude et l utilisation des nombres jusqu à Une seconde valuation à mi-parcours, entre f vrier et mars , mesurera les progr s et permettra d adapter les enseignements en fonction de nouveaux besoins identii s.

Des outils à destination des enseignants proposent des pistes d analyse des r sultats des l ves et des r ponses p dagogiques. Les valuations CE1 s inscrivent dans la m me perspective, ain d assurer le suivi des progr s des l ves et la continuit des apprentissages au cycle 2. Ain de permettre aux quipes p dagogiques de pouvoir d inir le proil et les besoins de chacun, tous les l ves de sixi me des coll ges publics et priv s sous contrat seront galement valu s entre le 1er et le 19 octobre en fran ais et en math matiques.

Les r sultats de ces valuations se d rouleront en ligne et donneront lieu à un bilan individuel de chaque l ve, sur la base de 4 degr s de maîtrise des comp tences valu es. Ce bilan sera communiqu aux familles. Renfort des quipes de suivi de la scolarisation des l ves handicap s A la rentr e , les bassins de Poissy Sartrouville et de Saint-Quentin accueilleront chacun un enseignant r f rent suppl mentaire pour le suivi de la scolarisation des l ves en situation de handicap. Ils sont les interlocuteurs de tous les acteurs de la scolarisation, des partenaires de soin et de la MDPH.

Le d partement des Yvelines disposera donc à la rentr e de 41 enseignants r f rents l ves en situation de handicap scolaris s dans le 1er degr l ves en situation de handicap scolaris s dans le second degr Prochainement, ouverture d une Unit d'enseignement Maternelle Autisme à l' cole Jean Jaur s aux Mureaux ECOLE INCLUSIVE Projets d'externalisation avec le secteur m dico-social pour l'inclusion sociale 3 nouvelles ouvertures d'ulis coll ge sur les Troubles des Fonctions Cognitives TFC Georges Sand à Magnanville Rimbaud à Aubergenville Jean Moulin à Croissy sur Seine Dans le cadre de la strat gie nationale pour l'autisme , le d partement des Yvelines a poursuivi son ambition de scolarisation des enfants pr sentant des troubles autistiques, pour une prise en charge pr coce et coordonn e.

Les r sultats tr s positifs d'une premi re exp rience d'unit d'enseignement autisme à la maternelle Willy Brandt d'elancourt conduite depuis maintenant deux ans a permis aux enfants accueillis de devenir progressivement l ves.

A cette rentr e, une deuxi me unit d'enseignement maternelle autisme a t ouverte à l' cole maternelle Jean Jaur s des Mureaux, avec pour partenaire de soins le Sessad Larch des Mureaux. Ce dispositif accueillera 6 enfants âg s de 3 ans. L'organisation logistique et les recrutements sont en cours. Une unit d'enseignement l mentaire autisme a galement ouvert ses portes à l' cole l mentaire Pasteur de Saint Nom la Bret che, avec le m me partenaire de soins, le Sessad Aidera d'autisme en Yvelines.

Elles sont pr sentes à l'instruction partenariale de toutes les situations critiques d'enfants ou de jeunes. Ce travail nourrit l'analyse des besoins de scolarisation des l ves en situation de handicap et permet à la DSDEN 78 de r pondre aux projets des familles.

Silence, a tourne! Atelier cin ma à l Institut M dico Educatif du Breuil Deux projets cin matographiques ont t men s au cours de l ann e par huit jeunes, de 14 à 19 ans, accueillis à l IME du Breuil. Guid s par les ducateurs enseignants, ils se sont lanc s dans la r alisation de sc narii pour un court m trage et ont construit l int gralit d un journal t l vis.

Au-delà de l aspect p dagogique, les l ves se sont pr par s à sortir de l IME de mani re à tre autonomes dans la ville les jours de tournage. Fiers de leur groupe et du projet men, ils ont d montr leur maitrise des outils semiprofessionnels cam ra d interview, perche-micro, r gie son, prompteur.

Thibaut Pialat-Professeur des coles sp cialis R alisation d objets en 3D Le Sessad EPSIS espace psychoth rapique de soutien à l int gration scolaire re oit, sur des demi-journ es en alternance avec un accompagnement scolaire, des enfants de 6 à 13 ans pr sentant des troubles de comportement ou de personnalit ne permettant pas une inclusion scolaire à plein temps.

Durant un an, en partenariat avec l INSHEA Institut national sup rieur formation et recherche - handicap et enseignements adapt s , dans le cadre de l ORNA Observatoire des ressources num riques adapt es , Mme Gillot enseignante sp cialis e paul par une ducatrice sp cialis e a men un projet de conception de jeu utilisant à la fois l impression 3D et des ateliers cr atifs.

Par la mise en commun de probl matiques et de diverses recherches, les l ves ont r alis des objets 3D et labor un jeu de soci t. Il a ainsi fallu en d inir l aspect g n ral, r diger des r gles et d crire les diff rentes parties. Un bel exemple de reconnaissance des comp tences des l ves.

Les l ves intellectuellement pr coces IP en font partie. Aussi, l cole doit s adapter à leurs besoins et soutenir leur curiosit et leur soif d apprendre. C est pourquoi le groupe de travail d partemental EIP des Yvelines a cr un programme personnalis de r ussite ducative sp ciique PPRE EIP accompagn de son guide visant à am liorer le rep rage de ces l ves de la maternelle au lyc e, à proposer des adaptations p dagogiques, et à accompagner les enseignants et les familles concern es disponibles sur le site de la DSDEN Ils sont pris en charge par des enseignants sp cialis s.

Chaque Segpa est compos e de 4 divisions 6 me, 5 me, 4 me, 3 me avec un effectif ne devant pas exc der 16 l ves par division. Le cursus s appuie sur une adaptation des programmes des cycles 3 et 4. Une d couverte des champs professionnels est propos e à partir de la classe de 4 me au travers des plateaux techniques et des stages en entreprise. Dans le cadre de l cole inclusive et du parcours de l l ve, plusieurs projets ont t men s tout au long de l ann e scolaire E-ville en Yvelines Challenge robotique Cr ation de blog Visibilit des projets : Site Pôle Inclusif ASH2 A l issue de leur parcours en SEGPA, les l ves ont la possibilit d acc der à des formations qualiiantes de niveau V, en lyc e professionnel, centre de formation d apprentis ou lyc e d enseignement adapt et peuvent obtenir les certiications suivantes : Certiicat de Formation G n rale CFG , DNB Pro.

Des mises en r seau entre certaines SEGPA ont permis aux l ves de 4 me et de 3 me de d couvrir d autres champs professionnels que ceux qui taient initialement propos s dans leur tablissement. Pour assurer le meilleur accueil et une scolarisation adapt e à ces l ves, 3 dispositifs en coll ge et 2 dispositifs en lyc e seront ouverts. Parcours de l accueil à l inclusion des l ves nouvellement arriv s en France : Dans le 1 er degr de 6 à 11 ans : valuation initiale en cole l mentaire Accueil en classe ordinaire et suivi personnalis en UPE2A Dans le 2 nd degr : valuation initiale en Cellule d accueil Accueil au coll ge ou au lyc e et suivi personnalis en UPE2A F te de in d ann e du Modac pro au lyc e Claudel Mantes la Jolie La scolarisation des enfants de familles itin rantes se d roule dans 6 unit s p dagogiques sp ciiques UPS premier degr.

Une antenne mobile scolaire suit les l ves du 2 nd degr.